Quand paysage et culture s'associent

3 décembre 2018 Partenariat

Signature d'une convention de partenariat avec le Réseau des Grands sites de France

Le 3 décembre 2018 à Aigues-Mortes, M. Philippe Bélaval, Président du Centre des monuments nationaux (CMN) et M. Louis Villaret, Président du Réseau des Grands Sites de France (RGSF) ont signé une convention de partenariat entre leurs deux structures.

Cette signature a été suivie par la présentation d’un projet co-porté par le CMN, le Grand Site de France de la Camargue gardoise et la ville de Saint-Gilles : la résidence de création et l’exposition de l’artiste japonais Kôichi Kurita à partir des terres du territoire. 

Le Centre des monuments nationaux est l'établissement placé sous la tutelle du ministère de la Culture chargé de conserver, animer et ouvrir à la visite 100 monuments historiques propriétés de l’État. Le Réseau des Grands Sites de France rassemble les collectivités locales gestionnaires de paysages emblématiques protégés, comme la Baie de Somme, la Vallée de la Vézère ou la Camargue gardoise.

Celles-ci sont engagées dans la politique nationale des Grands Sites de France portée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Les deux structures, acteurs majeurs de la protection du patrimoine naturel et culturel en France, ont souhaité nouer un partenariat afin d'affirmer leur volonté commune d’un dialogue durable entre patrimoine paysager et bâti.

Ce partenariat permettra d’enrichir leurs compétences et savoir-faire en matière de gestion, protection et valorisation des sites et monuments, tant pour les monuments qu'ils ont en commun que pour les autres.

Le CMN et le RGSF s’engagent également à coopérer dans le cadre d'actions menées au plan international au sein du Pôle international francophone de formation et d’échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux, animé par le RGSF et dont le CMN est membre. Le Pôle international est un lieu de formation et d'échanges entre gestionnaires de sites patrimoniaux du monde entier. Il anime un réseau de 118 gestionnaires de sites naturels ou culturels en poste, issus de 35 pays. Il propose une formation internationale dont la prochaine session a lieu sur le Grand Site de France Bibracte-Mont Beuvray (Bourgogne-Franche-Comté) du 1er au 12 avril 2019. 

Le lieu de la signature de la convention a eu lieu à Aigues-Mortes, où existe une collaboration active entre un monument du CMN (tours et remparts d'Aigues-Mortes) et un territoire de Grand Site de France (Camargue gardoise).

En effet, la vaste opération de remise en nature du sud des Remparts d’Aigues-Mortes a été l’occasion pour les différents acteurs du patrimoine de travailler étroitement pour retrouver le lien entre les remparts et le paysage de Camargue.

Quatre monuments du CMN se situent dans des Grands Sites membres du RGSF :

• Les tours et remparts d'Aigues-Mortes, dans le Grand Site de France Camargue gardoise

• Les château et remparts de la Cité de Carcassonne, dans le Grand Site de France en projet Cité de Carcassonne

• Les sites préhistoriques de la Vallée de la Vézère, dans le Grand Site de France en projet Vallée de la Vézère

• Le site archéologique d'Ensérune, dans le Grand Site de France en projet Canal du Midi, du Malpas à Fonséranes

 

 

Grand Site de France Camargue gardoise et les tours et remparts d'Aigues-Mortes

Porté par le Grand Site de France Camargue gardoise, le Centre des monuments nationaux, la Ville de Saint-Gilles et leurs partenaires, "Les Terres : miroir du monde" est un projet artistique à la fois intime, local, et territorial, doté d’une forte ambition pédagogique.

"Les Terres : miroir du monde" rassemble quatre œuvres uniques de l'artiste japonais Kôichi Kurita (récemment exposé au Grand Palais à Paris ou au Château de Chambord). Après avoir recueilli trente-cinq mille échantillons au Japon, l'artiste collectionne les terres françaises depuis 2004. Collectées lors d'une résidence de trois mois à l'automne 2018, les terres recueillies dans le Delta du Rhône seront exposées aux Halles de Saint-Gilles et aux Remparts d'Aigues-Mortes de mai à août 2019 comme un mandala immense, à nu, dans des flacons ou des coupelles : témoignage de la richesse chromatique de notre terre et de la diversité de son enveloppe.

Par son approche sensible et accessible à tous, le travail de Kôichi Kurita est une invitation à questionner le rapport de notre territoire à la terre, à son histoire, à sa culture et à son agriculture : comment regardons-nous la terre, nous qui, majoritairement, descendons de paysans ? La terre fait-elle paysage ?

Le projet est placé sous le commissariat artistique de M. Emmanuel Latreille, directeur du Fonds Régional d'Art Contemporain d'Occitanie-Montpellier.